Interview Adela Grondin

Peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ? 

je m’appelle Adéla, maman d’Enola (adhérente depuis 3 ans) et Malone, je suis une nana un peu déjantée aimant la vie, les gens, la danse et râler.

Pourquoi avoir rejoint l’association et faire du bénévolat ?

Je voulais faire partie d’une association simple, sans prétention qui fait du bien aux autres (aux enfants, à ma fille), le bénévolat permet de faire de belles rencontres, et de participer à de beaux projets. C’est ce que je fais avec Bodydanse à notre petite échelle.

Comment se passe ce 2ème confinement ?

 Ce 2eme confinement est assez dur, je suis très frustrée d’être privée de liberté, de ma famille , de mes amis.

Comment s’est passé ton intégration au sein de l’équipe. Es-tu également adhérente ou pas ?

Mon intégration à été très naturelle. Lors de différentes manifestations j’ai pu trouvé simplement une place au sein de Bodydanse.

Je suis également adhérente sur plusieurs cours avec Fatima et c’est génial.

Quel est ton plus beau souvenir à Bodydanse ?

En peu de temps j’ai vécu énormément de beaux souvenirs avec les enfants et l’équipe. Mais celui qui me viendrait en premier est le week end à Autrans. Les enfants étaient fantastiques, la soirée partagée avec eux grandiose, et la nuit courte avec des  » barres de rire »!

Pour toi quels sont les points forts et les points faibles de bodydanse ?

Points forts: le bonheur des enfants qui prime, bienveillance de toute l’équipe, l’investissement sans faille des dirigeantes.

Points faibles : m’avoir dans les bénévoles, et trop de brunes dans le staff ! Plus sérieusement un plus grand nombre de bénévoles serait bienvenu.

Retour aux interviews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *